La recherche d'un garage pour l'entreposage


La recherche d'un garage pour l'entreposage

Pour Vanessa 

Fotofibre | Garage | VanLife | GMC Vandura

Quand le projet a officiellement pris forme dans ma tête, je savais que j’aurais des
rénovations à faire. En fait c’était l’un des buts du projet, car je voulais acquérir de
nouvelles connaissances de vie autre que dans les domaines que ma compagnie apporte en temps normal.
 
J’ai acheté le Van en mai et lui a fait refaire une inspection générale pour avoir le pedigree complet des réparations mécaniques à faire pour éviter un maximum de graves mésaventures sur la route (bon je sais que ça va arriver malgré tout, parce que ça reste de la vieille mécanique). J’ai alors entamé la liste des réparations mécaniques en premier, parce que j’avais pris la décision de faire les rénovations de l’intérieur pendant l’hiver puisqu’il sera remisé.
 
Le printemps, l’été et l’automne ont passé. Octobre est arrivé plus rapidement que j’aurais voulu et j’ai donc entamé doucement la recherche d’un garage pour accueillir la bête. J’ai épluché les annonces Kijiji, Craiglist, le marketplace de Facebook, mais je ne trouvais pas grand chose.  Après la première recherche j’ai eu ma première conclusion : entreposer un camion c’est vraiment facile si tu veux seulement l’entreposer et qu’il reste tout l’hiver au chaud sans aucune visite. Ça il y en a à la tonne ! Puisque je suis nouvelle dans l’univers du Vanning, j’ai donc commencé à mettre des annonces sur des groupes Facebook où les gens s’échangent des conseils à propos du VanLife … même situation ! Les sueurs froides ont commencé à monter, parce que si je ne trouvais pas une place où je pouvais faire mes rénovations internes, c’est le projet au complet qui serait retardé car il faudrait attendre que le tout soit terminé !
 
Le calvaire continue …. J’épluche les annonces régulièrement et mon copain aussi. Je demande à tout mon entourage de m’avertir s’ils voient des annonces de garage. J’ai refait des annonces sur les groupes Facebook. J’ai même fait un appel sur les réseaux sociaux de la compagnie. Rendu là je me suis dit ; qui ne risque rien n’a rien.
 
Les recherches donnent toujours le même résultat : porte de garage trop basse ou
interdiction de faire des travaux ou tout simplement beaucoup trop cher. Finalement, mon copain a rappelé un annonceur sur le Marketplace de Facebook qu’on avait décliné à cause du prix. Un mois plus tard, il l’a baissé d’une centaine de dollars, et c’est alors qu’on s’est dit qu’on serait capable d’avoir un « bon prix ». On a été visiter l’endroit, et c’était le meilleur « deal » jusqu’à maintenant. La porte était assez haute, j’avais la permission pour effectuer des travaux et c’était le prix le plus bas qu’on avait vu ! Le seul pépin est qu’il n’est pas chauffé. Rendu à la fin novembre, je voulais seulement un endroit pour travailler alors nous avons fait une offre de prix et malgré que le propriétaire avait d’autres visites le lendemain 8h nous avions une réponse positive.
 
Le propriétaire nous a demandé quand nous voulions venir porter le Van. Sachant qu’il annonçait une tempête de neige le lendemain, j’ai cancellé mon après-midi de travail pour aller porter le Van au garage. Et comme de fait le lendemain, il neigeait à plein ciel ! Disons que dans ma tête je me suis fait un méchant High Five !
 

La recherche d'un garage pour l'entreposage

Pour Sam

Fotofibre | Garage | VanLife | Westfalia

Comme certains d’entre vous le savent peut-être, ça fait maintenant 2 ans et des
poussières que je vis temps plein dans mon Westfalia. Bon déjà mon premier mensonge. En fait, l’hiver passé j’ai dû retourner en appartement, chose que j’ai gravement regretté. Malgré le confort d’un grand espace chauffé et toutes les commodités qui viennent avec, je me rongeais les doigts à chaque jour attendant impatiemment les premiers signes de dégel de la fin de l’hiver pour enfin revoir mon VRAI chez moi.

La vie suit son cours, le printemps et l’été 2018 me font le plus grand bonheur, et aucune journée ne passe sans que je sois reconnaissant de tout ce que j’ai, et de passer mes nuits dans mon petit cocon de 88 pieds carrés.

V’là l’automne! Pour moi c’est là que commence les vrais défis et je dois avouer que les temps froids apportent leurs lots d’avantages et d’inconvénients, en plus de devoir m’adapter quotidiennement, parce que ça change beaucoup de choses de vivre dans son van quand le mercure commence à descendre.

Le plus gros défi que j’ai dû affronter ces derniers temps, était de me trouver un endroit où passer l’hiver. Et je ne parle pas ici d’appartement. Aussi bizarre que ça peut paraitre pour certains, j’ai longtemps été à la recherche d’un garage pour entreposer moi-même et mon west, et bien franchement ça été vraiment plus difficile que je le croyais.. surtout à Montréal.

Contrairement à certains types de vans, un westfalia n’est pas du tout conçu pour nos hivers québécois. Grandes fenêtres tout le tour, toit en fibre de verre et surtout, pour un bolide de 34 ans, je veux à tout prix l’épargner des tonnes et des tonnes de calcium qu’on étend sur nos routes.

Pour que je sois admissible dans un garage, j’avais deux contraintes à tenir compte.
1- La hauteur du garage.
2- Trouver quelqu’un qui acceptera un inconnu dans son garage
Quand une des deux variables fonctionnait, l’autre était négative.

C’était un vendredi soir pendant mon cours à l’école. Au lieu de faire mes travaux, j’étais sur un site de petites annonces comme tous les autres soirs et Je venais de recevoir deux autres refus en moins de 15 minutes. Désespéré, je reçois, quelques secondes plus tard un message facebook d’un propriétaire de west à qui j’avais vendu une pièce au début de l’été. Satisfait de la pièce, cette gentille âme m’a rendu la pareille en me louant son garage. Un mois plus tard, à la veille du jour où je devais entrer et hiverner, je reçois un message du monsieur m’expliquant que pour des raisons d’assurances, il lui était impossible de me louer comme prévu. Avec déjà une 30aine de centimètres de neige déjà au sol, c’est à ce moment que j’ai réalisé qu’il était impossible de se faire accepter (légalement) pour passer l’hiver dans un garage.

Leave a comment